L’ID

L’ID 19 est une décision de Pierre Bercot qui peut s’expliquer de deux façon rationnelle :

La première est qu’il fallait une remplaçante à la traction avant, désormais obsolète. Une fois l’ID lancée, on pourra en arrêter la fabrication, ce qui fut fait en juillet 1957. En effet la DS est loin au dessus, tant côté technique que côté prix. L’ID ne sera donc pas la DS du pauvre, comme on le dit souvent à tort, mais la traction du riche. Nuance très importante!

La deuxieme raison est plus insidieuse. Chez Citroën certains disaient que la meilleure voiture  est celle qui ce vend et ce n’est pas avec des prouesses techniques qu’on vend des voitures. Et la DS 19 à l’hydraulique faillible, rencontrant des tas de problèmes, commençait à revenir fort cher, puisqu’elle était vendue en garantie totale , rapatriée parfois en train jusqu’au Quai de Javel.

L’ID fut alors créée pour cette clientèle. C’est un model ne reprenant que le minimum de solution d’avant-garde :

   La principale nouveauté Citroën du Salon 1956 est l’ID 19, version simplifiée de la DS 19, tant en ce qui concerne la mécanique que la carrosserie: mécanique moins puissant que celui de la DS, commande mécanique de la boîte, direction non assistée, plus de flamme chromée du catadioptre à l’arrière, pas d’enjoliveurs sur les roues ni sur le panneau de custode, cerclage de phares peintes, pédale de frein classique (au lieu du « champignon de freinage assisté qui était l’une des particularités de la DS), garnitures intérieurs plus ordinaires et suppression de tous les accoudoirs.   

 

                                                        Champignon de DS                        Pédalier d’ID


La nouvelle ID 19 n’entre en production régulière qu’au cours du printemps 1957; sa commercialisation commence le 2 mai 1957, deux mois et demi avant la fin de chaîne de la dernière Traction Avant , après une brillante carrière de 23 ans.

L
’ID est proposée en deux versions Normale et Luxe.

A partir de l’été une version confort avec finition intérieur DS est proposée comme option à partir de l’ID luxe

Malgré sa puissance légèrement plus faible, l’ID 19 offraient des niveaux similaires de performance, grâce à une réduction de la charge placée sur la pompe hydraulique donc l’écart de performance est minime.

ID 19 Normal

ID 19 Luxe

Moteur:
63 ch réels au lieu de 75
Carburateurs simple corps
Allumage classique avec distributeur
Batterie 6 volts, 60 A/h
Boite:
4 vitesses (1ère non synchronisée) sans
assistance hydraulique.
Freins:
Pédale suspendue ordinaire, et supression
de l’assistance.
Frein à main avec poignée classique
Direction:
Pas d’assistance hydraulique
poids………1095 kg
vitesse maxi…………. 130 km/h
Moteur:
66 ch réels à 4000 tr/min
Carburateur simple corps
Allumage classique avec distributeur
Batterie 6 volts
Boite:
4 vitesses (1 ère non synchronisée) sans
assistance hydraulique.
Freins:
Pédale suspendue ordinaire, et supression
de l’assistance.
Frein à main avec poignée classique.
Direction:
Pas d’assistance hydraulique
poids…………………………. 1110 kg
vitesse maxi………………135 km/h

Les garnitures intérieures ont été simplifiées avec un autre tableau de bord en tôle peinte avec des changements de vitesses sur colonne et un frein de stationnement classiques. Les garnitures de porte sont en relief plastique sans accoudoirs, les sièges étaient plus simples, le volant a été élargie, les poignées de portes et lève-vitres étaient en plastique

                   

L’écran arrière a été fait en plexiglas au lieu de verre. Le toit a été pigmentée et translucide et le soufflet était sans doublure et d’un métal séjour remplacé les mâts de la DS. Le toit monté cornets indicateur ont été peintes en brun, les réflecteurs arrière étaient rondes et le caoutchouc du pare-brise était noir au lieu de gris.

L’ ID Normale garde le moteur 11 D, une bobine ordinaire et un démarreur à tirette; l’ID Luxe reçoit un moteur à culasse hémisphérique à chambre d’admission intégrée, une bobine avec isolement caoutchouc et un démarreur à poussoir. La roue de secours de l’ID Normale est dans le coffre, celle de l’ID luxe est à l’avant comme dans la DS. Les finitions des deux versions présentent également de nombreuses différences (dans la Normale: banquette à l’avant au lieu de deux sièges réglables, glaces latérales arrières fixes, un seul pare-soleil, etc…), et la carrosserie de la Normale est livrée exclusivement en noir, tandis que celle de la Luxe est disponible en trois teintes: noir, turquoise et capucine.

Sortie d’une ID plus conforme à l’image de la marque avec la version Confort (à partir de Juillet 1957). Le moteur de cette version passe à 66 ch au lieu de 63 ch sur l’ID et l’ID Luxe (vitesse maxi 135 km/h). La finition intérieure est identique à celle de la DS 19 mais la boîte de vitesses reste à commande mécanique et non hydraulique.Embellissements parmi d’ autres  une horloge, des lave-glace et une insonorisation supplémentaire. Un véhicule bien plus attrayant encore que la version Luxe, son chiffre d’affaires a rapidement dépassé celle de ceux des autres models

Elle se reconnaît facilement avec ces petits enjoliveurs chromés qui font toute la différence par rapport à l’ID normale…

« Premier Nez »(1955 à 1962)

« Deuxième Nez »( 1963 à 1967)

« Troisième Nez »( 1968 à 1975 )